Lundi 28 et mardi 29 juin 2021 / 20h00
Théâtre des Champs-Élysées

CAN YOU HAENDEL IT?

Jakub Józef Orliński, contre-ténor
Il Pomo d’Oro
Zefira Valova,
direction

Nous avons travaillé pour reporter les deux représentations de Jakub Józef Orliński et Il Pomo d’Oro initinalement prévues en décembre dernier au Théâtre des Champs-Elysées : ils seront de retour à Paris les lundi 28 et mardi 29 juin prochains, ce qui laisse le temps à la situation sanitaire de s’améliorer !
Votre billet en date du 20 décembre à 15h00 reste valable pour le concert du 28 juin à 20h00 et celui du 20 décembre à 19h00 l’est pour la représentation du 29 juin à 20h00.
Et pour ceux qui n’avaient pas encore réservé leurs billets, il reste des places à la vente !

GEORG FRIEDRICH HAENDEL
Tolomeo, Re d’Egitto, Récitatif et air « Stille amare »
Rodelinda, « Un zeffiro spiro »

PIETRO ANTONIO LOCATELLI
Concerto a 4, op. 1 n° 11 en do mineur : Largo, Allemanda (Allegro)

GEORG FRIEDRICH HAENDEL
Rinaldo, « Cara sposa »
Partenope, « Furibondo spira il vento »

NICOLA MATTEIS
Don Chisciotte in Sierra Morena, Ballo dei Bagatellieri

GEORG FRIEDRICH HAENDEL
Tolomeo, Re d’Egitto, « Torna sol per un momento »
Tolomeo, Re d’Egitto, « Cielo ingiusto »

GIUSEPPE ANTONIO BRESCIANELLO
Ciaccona 

LUCA ANTONIO PREDIERI
Scipione il giovane, « Finche salvo e l’amor suo »

GIUSEPPE MARIA ORLANDINI / JOHANN MATTHESON
Nerone, « Che m’ami ti prega »

GEORG FRIEDRICH HAENDEL, Air extrait de Rinaldo (Jakub Józef Orliński, Michał Biel – Eglise de Verbier, 21 juillet 2019)

Dernier CD :
“Facce d’amore”
Paru en 2019
chez Erato

Les grands airs de Haendel figurent parmi les plus grands « tubes » du répertoire lyrique et on en comprend aisément les raisons : d’un côté, la virtuosité affolante de « Furibondo spira il vento » (Partenope) ou, plus encore, « Un zeffiro spiro » (Rodelinda) ; de l’autre, les lignes mélodiques sublimes de « Stille amare » (Tolomeo) ou « Voi che udite » (Agrippina). Encore faut-il des interprètes à la hauteur de ces merveilles… Nul doute qu’avec Jakub Józef Orliński, on tient un digne successeur des castrats légendaires du XVIIIe siècle. Et c’est peu dire que les cordes affutées du Pomo d’Oro propulsent littéralement leur soliste sur des sommets stratosphériques !

5 – 10 – 30 – 55 – 74 – 95 €

Concerts sans entracte

jakubjozeforlinski.com/