Lundi 25 novembre 2019 / 20h30
Salle Gaveau

ROMANCES ET GRANDS AIRS D’OPÉRAS

Hibla Gerzmava, soprano
Ekaterina Ganelina
, piano

MIKHAIL GLINKA
« Ya Pomnyu Chudnoye Mgnovenie » (Je me souviens du merveilleux moment)
« V krovi gorit ogon zhelania » (Dans mon sang brûlait la flame du désir)
« Zhavoronok » (L’alouette)
« Ja zdes’, Inezilia » (Me voici, Inesilla)

NIKOLAÏ RIMSKY-KORSAKOV
« Ne veter, veja s vysoty » (Ce n’est pas le vent qui souffle des hauteurs), Op.43 n°2
« Redejet oblakov letuchaja grjada » (La chaîne de nuages s’amincit dans le ciel), Op.42 n°3
« Zvonche zhavoronka pen’e » (L’alouette chante plus fort), Op.43 n°1

PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI
« To bylo ranneyu vesnoy » (C’était au début du printemps), Op. 38 n°2
« Gornimi tikho letela dusha nebesami » (Sans bruit, l’âme s’est envolée vers les cieux), Op. 47 n°2

SERGUEÏ RACHMANINOV
« Siren’ » (Les lilas), Op. 21 n°5
« Veter pereliotny » (Le vent passager), Op. 34 n°4
« Ditia kak tsvetok ty prekrasna » (Mon enfant, tu es belle comme une fleur), Op. 8 n°2
« Oni otvechali » (Réponse), Op. 21 n°4

GAETANO DONIZETTI
Anna Bolena, « Piangete voi… Al dolce guidami… Coppia iniqua »

REYNALDO HAHN
« À Chloris »

GIUSEPPE VERDI
La forza del destino, « Pace, pace, mio Dio! »

GABRIEL FAURÉ
« Après un rêve »
« Le papillon et la fleur »

VINCENZO BELLINI
Norma, « Casta Diva… »

GIUSEPPE VERDI, Otello, ” Salce, salce… ” (Hibla Gerzmava, Orchestre national philharmonique de Russie, Vladimir Spivakov – filmé en 2018 au Centre international des arts du spectacle de Moscou, à l’occasion d’un hommage au baryton Dmitri Hvorostovsky)

Hibla Gerzmava compte parmi les très grandes voix des scènes lyriques internationales, abordant avec une assurance magistrale les grands rôles verdiens ou pucciniens, sur des scènes telles que le Metropolitan Opera à New York, Covent Garden à Londres, le Staatsoper de Vienne, sans oublier bien sûr le Théâtre du Boshoï à Moscou. Le public parisien l’a applaudie avec enthousiasme pour ses incarnations éblouissantes dans Otello ou Don Carlo de Verdi à l’Opéra Bastille, Vitellia de La Clemenza di Tito de Mozart au Palais Garnier, sans oublier ses apparitions mémorables au Théâtre des Champs-Élysées ou au Théâtre du Châtelet. Mais son art superbe des demi-teintes fait également d’elle une récitaliste accomplie, comme elle le prouvera avec un programme plantureux mêlant romances et mélodies russes et airs d’opéras italiens.

22 – 38 – 55 – 70 €

www.hibla.ru/en/

Coproduction Philippe Maillard Productions / Les Grandes Voix