Vendredi 18 décembre 2015 / 20h
Théâtre des Champs-Élysées

Andreas Scholl, contre-ténor
Iris Eggler, soprano
Nana Bugge Rasmussen, mezzo-soprano
Christian Rathgeber, ténor
Johannes Hill, baryton
Kammerorchesterbasel
Deutscher Kammerchor

Cantates de Bach
Cantate BWV62, “Nun Komm, der Heiden Heiland” (soprano, alto, ténor, baryton et chœur)
Sinfonia extrait de la Cantate BWV 188, “Ich habe meine Zuversicht”
Cantate BWV54, “Widerstehe doch der Sünde” (Andreas Scholl solo, cordes et continuo)
Cantate BWV133, “Ich freue mich in Dir” (soprano, alto, ténor, baryton et chœur)
Cantate BWV169, “Gott soll allein mein Herze haben” (Andreas Scholl solo et chœur)

Présentation du disque Bach Cantatas d’Andreas Scholl (Decca Classics)

Peu d’œuvres de Jean-Sébastien Bach témoignent autant de son art de la composition que ses cantates. Souvent créées en quelques jours dans une grande urgence, chacune d’entre elles présente un univers bien particulier, fait d’airs et de chœurs élaborés, de mouvements orchestraux intelligemment construits et d’une musique qui sied parfaitement au texte.

Le concert de Noël d’Andreas Scholl avec le Kammerorchesterbasel et le Deutscher Kammerchor associe la plus ancienne des cantates pour alto de Weimar, Widerstehe doch der Sünde, à trois cantates de l’apogée de Leipzig qui reflètent la maestria des dernières années du compositeur. La festive Gott soll allein mein Herze haben surprend par des parties d’orgue et de chant particulièrement virtuoses, la cantate de l’Avent Nun komm, der Heiden Heiland emprunte à Luther son célèbre hymne et thème musical dans le chœur introductif, et la cantate de Noël Ich freu mich in Dir fait transparaître la foi des croyants en le retour du Seigneur.

Andreas Scholl, l’un des plus célèbres contre-ténors d’aujourd’hui et invité régulier du Théâtre des Champs-Elysées, assurera ce soir-là les parties chantées ainsi que la direction de l’orchestre.

5-10-30-45-65-85 €

Coproduction Théâtre des Champs-Élysées / Les Grandes Voix

andreasschollsociety.org/