Skip to main content

Lundi 14 octobre 2013 / 20h00
Salle Pleyel

Patricia Petibon, soprano
Joël Grare, percussions
Pierre Hamon, flûte et cornemuse
La Cetra

 

NOUVEAU MONDE BAROQUE

Airs d’opéras baroques et airs traditionnels

Sweelinck
Ballo del Granduca
Merulla
Ballo detto il Pollicio
le Bailly
“Yo soy la locura”
Traditionnel
“Cachua a voz y bajo al Nacimiento de Cristo Nuestro Señor”
De Nebra
Vendado es amor, no es ciego, “En amor, pastorcillos, no hay quien distinga” (Séguedille)
Purcell
The Fairy Queen, Rondeau, Air, Hornpipe – Tune – “If love’s a sweet passion” – Dance of the Fairies
Dido and Aeneas, “Thy hand, Belinda – When I am laid in earth”
Charpentier
“Sans frayeur dans ce bois” (Chaconne pour soprano et continuo)
Anonyme
“Mon amy s’en est allé” (Branle double)
Rameau
Les Indes Galantes, “La nuit couvre les cieux… Vaste empire des mers”
Platée, Airs pour les foux gais, Airs pour les foux tristes, Tambourin – “Aux langueurs d’Apollon” (Air de la folie)

Charpentier
Médée, “Quel prix de mon amour”
Traditionnel
“Greensleeves”
Traditionnel
“J’ai vu le loup, le renard, le lièvre”
Traditionnel
“Tonada la lata a voz y bajo para bailar cantando”
Haendel
Sarabande et Gigue en ré majeur
De Nebra
Vendado es amor, no es ciego, “El bajel que no recela”

 

Tisser un lien entre la musique baroque de l’Ancien Monde et les musiques, essentiellement latino-américaines, du Nouveau Monde au XVIIe siècle, tel est le pari, fondé sur un important travail de recherche, que fait Patricia Petibon dans son dernier album Nouveau Monde, paru à l’automne 2012. D’un côté, la réalité des chansons folkloriques, de l’autre, des visions fantasmées par Rameau ou Charpentier de ces ailleurs lointains : le tout dessine un programme dans lequel le célèbre orchestre baroque bâlois La Cetra et son directeur musical Andrea Marcon sont chez eux. Les timbres rares et typés (castagnettes, luth ou cornemuse) répondent aux styles vocaux divers, du plus feutré au plus éclatant, du plus sobre au plus orné, tandis que l’on oscille entre les rythmes syncopés de la zarzuela et la retenue du ground anglais.

10-22-34-45-60€

Coproduction Salle Pleyel / Universal Music Arts & Entertainment / Céleste Productions – Les Grandes Voix

www.patriciapetibon.com/

Voir :

Rameau, Les Indes galantes, “Régnez plaisirs et jeux”