Sonya Yoncheva

Vendredi 1er juin 2018 / 20h
Théâtre des Champs-Élysées

VERDI

Sonya Yoncheva, soprano
Marin Yonchev, ténor
Orchestre National Montpellier Occitanie
Daniel Oren, direction

GIUSEPPE VERDI
I vespri siciliani, Sinfonia
Il trovatore,
« Tacea la notte placida… di tale amor… » (Sonya Yoncheva)
I Lombardi alla prima crociata,
« La mia letizia infondere » (Marin Yonchev)
Luisa Miller,
« Tu puniscimi, Oh Signore… » (Sonya Yoncheva)
La forza del destino,
Sinfonia
La forza del destino,
« Pace mio Dio » (Sonya Yoncheva)

Luisa Miller, Sinfonia
Don Carlo, « Tu che le vanità » (Sonya Yoncheva)
« Ad una stella » (Marin Yonchev)
Attila, « Oh, nel fungente nuvolo » (Sonya Yoncheva)
La Traviata, Prélude de l’Acte III
La Traviata, « Oh mia Violetta… Parigi, oh cara… Grand Dio morir si giovine » (Sonya Yoncheva/Marin Yonchev)

VERDI, Il trovatore, “Tacea la notte placida” (Sonya Yoncheva, Munich Radio Symphony Orchestra, Massimo Zanetti – extrait du disque The Verdi Album, parution le 2 février 2018 chez Sony Classical)

“The Verdi Album”
Sonya Yoncheva, Orchestre de la Radio de Munich, Massimo Zanetti
Parution le 2 février 2018 (Sony Classical)

Véritable « diva » du monde lyrique, Sonya Yoncheva déploie dans chacun de ses rôles un naturel impressionnant dans le chant actuel et un engagement dramatique qui laisse ébahis les mélomanes du monde entier. On oublierait presque que cette Traviata née s’est formée au sein du baroque Jardin des Voix de William Christie tant elle domine aujourd’hui la scène du bel canto. Qu’on en juge, pas moins de trois prises de rôle – et quels rôles ! – Tosca, Luisa Miller et Elisabeth de Valois, pour la seule saison 2017-2018. Escale en récital ce soir pour un duo en compagnie de son jeune ténor de frère, Marin Yonchev, pour quelques somptueuses perles verdiennes.

5-10-35-65-95-125 €

sonyayoncheva.com