Rolando Villazón et Ildar Abdrazakov

Samedi 9 décembre 2017 / 20h
Théâtre des Champs-Élysées

DUOS HÉROÏQUES

Rolando Villazón, ténor
Ildar Abdrazakov,
basse
Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz
Guerassim Voronkov, direction

EMILE VON REZNICEK
Donna Diana, Ouverture

GIUSEPPE VERDI
« L’esule » (R. Villazón)
Attila, « Mentre gonfiarsi l’anima… Oltre quel limite t’attendo » (I. Abdrazakov)

PIETRO MASCAGNI
Cavalleria rusticana, Intermezzo

GIUSEPPE VERDI
« Non t’accostare all’urna » (R. Villazón)

ARRIGO BOÏTO
Mefistofele, « Son lo spirito che nega » (I. Abdrazakov)
Mefistofele, « Strano figlio del caos » (R. Villazón & I. Abdrazakov)

REVERIANO SOUTULLO / JUAN VERT
La del Soto del Parral, « Ya mis horas felices » (R. Villazón)

SERGEI RACHMANINOV
« Ne poj, krasavitsa, pri mne » (I. Abdrazakov)

JULES MASSENET
La Vierge, Le dernier sommeil de la Vierge

STANISLAO GASTALDON
« Musica proibita » (R. Villazón)

LUIGI DENZA
« Occhi di fata » (I. Abdrazakov)

AMILCARE PONCHIELLI
La Gioconda, Danse des heures

AGUSTÍN LARA
« Granada » (R. Villazón & I. Abdrazakov)

FLORIAN HERMANN
« Ochi Chyornye » (R. Villazón & I. Abdrazakov)

DONIZETTI, L’Elisir d’amore, “Una furtiva lagrima” (Rolando Villazón – Deutsche Grammophon, 2014)

BIZET, Carmen, “Votre toast” (Ildar Abdrazakov, Orchestre National de France, Daniele Gatti – Concert de Paris 2016)

Concert of friends que ce rendez-vous entre le solaire ténor mexicain Rolando Villazon et Ildar Abdrazakov, l’incontournable basse russe du moment sur les scènes lyriques. Son magistral Philippe II il y a deux saisons ici-même avec Gianandrea Noseda et les forces musicales de Turin nous avait laissé bouche bée tant il faisait voix et corps avec ce rôle imposant (rôle qu’il reprend d’ailleurs à l’Opéra de Paris à l’automne 2017). Ces deux-là devraient « s’entendre » à merveille dans ce programme qui convoque ombre et lumière.

10-35-75-110-165 €

Coproduction Idili Live Limited / Les Grandes Voix

rolandovillazon.com
ildarabdrazakov.com