Vittorio Grigolo

By 17 avril 2015Saison 2014/2015

Vendredi 17 avril 2015 / 20h00
Théâtre des Champs-Élysées

Vittorio Grigolo, ténor
Vincenzo Scalera, piano

 

Airs d’opéras et mélodies italiennes

Bellini
« Dolente immagine di Fille mia »
« Vanne, o rosa fortunata »
« Malinconia, ninfa gentile »
« Per pietà, bell’idol mio »
Rossini
« La danza »
Donizetti
Il Duca d’Alba, « Inosservato, penetrava… Angelo casto e bel »
Verdi
Il Corsaro, « Ah sì, ben dite… Tutto parea sorridere »
Tosti
« Chanson de l’adieu »
« Pour un baiser »
« Ideale »
« ‘A vucchella »
« L’ultima canzone »
Gastaldon
« Musica proibita »
Leoncavallo
« Mattinata »
De Curtis
« Ti voglio tanto bene »
D’Annibale
« O paese d’ ‘o sole »

 

Enfant de chœur à Rome, chanteur pop ou star de « Musical », bête de scène et véritable « Romantic Hero », le ténor Vittorio Grigolo – longtemps surnommé Il Pavarottino pour avoir joué à 13 ans le page dans la Tosca aux côtés de Luciano Pavarotti – est aujourd’hui l’un des plus grands ténors actuels sur la scène lyrique internationale.
Sa saison ? L’elisir d’amore au Covent Garden, Hoffmann et le chevalier Des Grieux dans une nouvelle production de Manon actuellement au Met, la Scala prochainement dans Lucia et Bohème
Vittorio Grigolo chante peu à Paris. La série Les Grandes Voix l’a attrapé au vol pour cette date unique au Théâtre des Champs-Élysées, et offrir un récital en forme d’auto-portrait. Vittorio Grigolo y chante l’Italie, son Italie… Airs de toujours, mélodies populaires, airs d’opéra et Bel Canto à gogo : Bellini, Verdi, Donizetti, Rossini et Leoncavallo, mais aussi quelques romances dont seuls les ténors ont le secret, et qui font se lever les foules.

5-10-35-60-90-110 €

www.vittoriogrigolo.com/fr‎‎

 

Voir :

Puccini, La Bohème, « Che gelida manina » (avec l’Orchestre National de France et Daniele Gatti, Concert de Paris, 14 juillet 2013)