Jeudi 26 mars 2015 / 20h30
Philharmonie de Paris / Salle des concerts

Hilary Hahn, violon
Cory Smythe, piano

 

Cage
Six Melodies
Lang
Light Moving
Bach
Partita n°3
Debussy
Sonate pour violon et piano
Auerbach
Speak, Memory
Schumann
Sonate pour violon et piano n°1

 

Tout juste auréolée d’un troisième Grammy Award pour son disque In 27 Pieces (programme de « bis » commandés à des compositeurs d’aujourd’hui et présenté Salle Pleyel il y a deux ans), la superstar du violon Hilary Hahn fête en 2015 ses 35 ans et ses déjà 20 ans de carrière. Ses ouvertures marquées vers de nouveaux paysages (pop, musique de films…), ses explorations dans les répertoires les plus exigeants, le grand écart au sein d’un même programme, jusqu’à son blog suivi de près aux Etats-Unis, Hilary Hahn ne cesse d’innover, de chercher.
Entre Light Moving de David Lang, l’un des bis commandé par la violoniste extrait de son dernier album et la profondeur de la première sonate de Schumann, entre John Cage et les derniers souffles debussystes, Hilary Hahn s’offre avec son pianiste Cory Smythe un récital qui lui ressemble, jusqu’à Bach en solo, le fondement, sa respiration.

32-60 €

Coproduction Philharmonie de Paris / Céleste Productions – Les Grands Solistes

www.hilaryhahn.com/‎‎

Voir :

Bach, Concerto pour violon, BWV 1041 (Victoires de la musique classique)